Shakespeare et citoyenneté

« Le Printemps des collégiens : Shakespeare et citoyenneté » :
Un programme de recherche collaborative de l’IRCL 

« Shakespeare et citoyenneté » est un programme de recherche collaborative co-porté par l’IRCL et le Printemps des Comédiens, deuxième festival de théâtre de France après Avignon en termes de fréquentation et de rayonnement. Liés par une convention de partenariat de recherche depuis mars 2015 et un accord-cadre avec le Ministère de la Culture et le CNRS depuis janvier 2021, l’IRCL et le Printemps ont pour partenaires six collèges de Montpellier (Camille Claudel, Clémenceau, Croix d’Argent, Les Escholiers de la Mosson, Fontcarrade, Simone Veil). Implantés dans des quartiers différents, ces établissements composent une palette de profils variés, des collèges de centre-ville aux collèges REP+, en passant par les sections internationales. Des élèves qui n’ont pas l’occasion de se rencontrer se retrouvent ainsi pour participer à la construction d’un projet commun. Le programme bénéficie du soutien du Conseil départemental de l’Hérault et de la Métropole Montpellier Méditerranée.

Journée de restitution des pièces 2023.

PODCAST
« Le théâtre de Shakespeare est un excellent vecteur de citoyenneté »

France CultureFlorence March

Enjeux

« Shakespeare et citoyenneté » est né en 2016 d’un double contexte. L’année marquait le quadricentenaire de la disparition de Shakespeare et l’IRCL a saisi l’occasion de faire sortir les études shakespeariennes des murs du laboratoire pour s’adresser, entre autres, aux jeunes Héraultais et leur faire découvrir cet auteur du patrimoine culturel. L’année précédente avait été jalonnée d’attentats dévastateurs en France et un grand débat national sur la citoyenneté s’en était suivi. Il s’agissait donc de proposer aux collégiens une approche de la citoyenneté différente et complémentaire de celle mise en œuvre dans les cours d’Enseignement moral et civique : faire l’expérience des valeurs attachées à la citoyenneté par la pratique du théâtre. Le projet met ainsi en exergue la civilité, soit la reconnaissance, l’acceptation et le respect de l’autre ; le civisme, ou les droits et devoirs de l’individu envers la société ; la solidarité, qui consiste à construire un projet commun sans lequel il ne peut y avoir de société.

Art du dialogue conventionnellement, le théâtre apparaît comme un médium approprié pour éprouver ces valeurs citoyennes. Sur la scène comme dans la salle, il se fonde sur une pratique collective. Il naît de la collaboration de différents corps de métiers et s’actualise dans la rencontre avec une communauté de spectateurs. Jouer un rôle demande de se rendre suffisamment étranger à soi-même pour accueillir l’autre. La pratique théâtrale ouvre donc, au-delà de la scène, lors du retour à la vie sociale, la possibilité d’une empathie. De même, on n’est pas spectateur tout seul. Jean-Pierre Sarrazac, professeur en études théâtrales, définit ainsi le spectateur à la jonction de l’individuel et du collectif, comme celui qui comprend le spectacle avec son histoire, son intelligence et sa sensibilité propres, et qui est compris dans une assemblée qui influence forcément, d’une manière ou d’une autre, le processus de réception[1].

Journée de restitution des pièces 2019. © Marie Clauzade

Mais pourquoi Shakespeare ? Il peut paraître paradoxal a priori de travailler sur la citoyenneté à partir du théâtre élisabéthain qui n’avait pas droit de cité et a dû se construire hors des murs du Londres médiéval, dans les banlieues où étaient déjà relégués prisons, maisons de prostitution et asiles d’aliénés. Pourquoi faire le choix de la difficulté en appuyant la pratique théâtrale sur l’œuvre, réputée exigeante, d’un dramaturge britannique des XVIe et XVIIe siècles ? Tous les collégiens qui participent au projet se confrontent sans exception à l’exigence de ce théâtre d’art, qui relève de ce que Pierre Bourdieu nomme le « capital culturel » et qu’il est de notre devoir de chercheurs et d’enseignants-chercheurs de transmettre pour garantir l’égalité des chances. Il s’agit également d’un théâtre de questionnement : les pièces de Shakespeare posent des problèmes et proposent des éclairages multiples, sans jamais imposer de réponse dogmatique. Elles appellent donc au débat, socle de la démocratie. Enfin, Shakespeare est un auteur de théâtre populaire au sens où le définit Roland Barthes : « un théâtre qui fait confiance à l’homme ».[2] Art de l’espace vide, le théâtre de Shakespeare mise sur un spectateur engagé, participant, qui co-construit le spectacle par son imagination. Ce rapport au spectateur fondé sur la confiance et la collaboration, qui mise sur sa curiosité et sa créativité, fait du théâtre de Shakespeare un art inclusif, qui s’adresse à tous. En ce sens, Shakespeare s’avère un excellent vecteur de citoyenneté.

Journée de restitution des pièces 2019. © Marie Clauzade

Dispositifs

La mise en œuvre de ce projet repose sur un dialogue constant entre les équipes pédagogiques pluridisciplinaires, formées d’enseignants d’anglais, de lettres, d’histoire-géographie et d’éducation morale et civique ; une équipe de l’IRCL composée d’un enseignant-chercheur, de deux ingénieurs de recherche et tout récemment augmentée d’une doctorante en contrat CIFRE sous la double tutelle de l’IRCL et du Printemps ; et les comédiens intervenant en collège. Chaque classe travaille sur une pièce de Shakespeare de son choix, l’adapte et la joue lors de la journée de restitution programmée durant le Printemps des Comédiens au mois de juin, véritable festival dans le festival. Les spectacles sont accompagnés par l’équipe technique du Printemps et les collégiens se produisent devant les autres classes, les personnels du festival, et leurs familles ainsi associées à « Shakespeare et citoyenneté » par effet de capillarité.

Journée de restitution des pièces 2023. © Marie Clauzade

Parallèlement aux ateliers de pratique artistique, les élèves participent à une école du spectateur et se rendent au théâtre collectivement plusieurs fois dans l’année. Un « carnet du spectateur », véritable journal de bord, est fourni à chacun d’entre eux. La journée de restitution des travaux au Printemps des Comédiens s’achève par un spectacle du festival que tous les participants au programme, élèves, enseignants, chercheurs et comédiens vont voir ensemble. Au-delà de la pratique artistique, que peu de collégiens poursuivront à l’issue du projet, le projet vise à accompagner les élèves dans leur découverte des lieux de spectacle, des codes de la représentation et de sa réception, afin qu’ils se familiarisent progressivement avec la pratique culturelle de spectateur.

Extrait d’un carnet du spectateur.

Ces dispositifs visent à élargir les horizons des collégiens au-delà, entre autres, de toute assignation sociale. Le lancement officiel du projet a lieu chaque année à l’IRCL, sur le campus de l’Université Paul-Valéry, afin que les cent cinquante collégiens de 4e et 3e découvrent concrètement les métiers et les outils de la recherche. Plus tard, ils sont reçus dans les locaux de l’équipe du Printemps des Comédiens pour découvrir les coulisses et les métiers du théâtre, de la technique aux professions artistiques en passant par la médiation culturelle. Enfin, un stage annuel de transmission pratique et théorique du théâtre de Shakespeare a été mis en place conjointement par l’IRCL et le festival, dans l’optique d’autonomiser progressivement les enseignants et les comédiens, et d’assurer la continuité du projet, quelle qu’en soit la forme, au-delà de l’accord-cadre qui court jusqu’en 2025.

Stage annuel de transmission théorique et pratique 03/12/2022. © Adèle Mignard Mocellin

De la médiation à la recherche collaborative

S’il s’agissait pour l’IRCL en 2016 de faire sortir la recherche en études shakespeariennes des murs du laboratoire, la démarche a conduit à confronter la théorie sur le théâtre populaire et citoyen de Shakespeare à la pratique. Le théâtre est-il encore populaire aujourd’hui ? De quel théâtre populaire parle-t-on, quatre cents ans après la mort de Shakespeare ? Les chercheurs du pôle 3 de l’IRCL, « Dynamiques contemporaines des héritages », voient le théâtre de Shakespeare et ses contemporain représenté dans des conditions qui n’ont généralement plus rien à voir avec celles des théâtres publics élisabéthains, où les pièces se donnaient en plein jour, devant des spectateurs debout, qui n’étaient tenus par aucun pacte de silence. Confronter nos corpus de recherche à de jeunes publics inexpérimentés mais curieux, réactifs, voire remuants, qui ne maîtrisent pas les codes de la représentation contemporaine, s’avère source de nouveaux questionnements et de nouvelles pistes à explorer. L’équipe de l’IRCL a intégré en 2020 le Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Recherches autour des questions d’éducation » du CNRS. Par ailleurs, l’IRCL met en œuvre en 2023 le dispositif « Apprentis Chercheurs – collégiens et lycéens en immersion dans la recherche », imaginé par l’association L’Arbre des connaissances.

Journée de restitution des pièces 2017. © Marie Clauzade

[1] Jean-Pierre Sarrazac, « Le spectateur, c’est celui qui comprend », in La Position de spectateur aujourd’hui dans la société et dans le théâtre, revue Du théâtre, hors-série n°5 (mars 1996), p. 17-23.

[2] Roland Barthes, « Pour une définition du théâtre populaire », 1954, Œuvres complètes, éd. Éric Marty, vol. 1, Paris, Le Seuil, 1993, p. 431.

Équipe en charge du programme de recherche collaborative

IRCL :

Florence March
Professeur de Littérature et théâtre britanniques XVIe-XIIe siècles à l’Université Paul Valéry Montpellier, Directrice de l’IRCL
florence.march (chez) univ-montp3.fr

Adèle Mignard Mocellin
Doctorante CIFRE IRCL/Printemps des Comédiens
adele.mignard (chez) etu.univ-montp3.fr

Janice Valls-Russell
Ingénieur de recherche CNRS (contrat Saphir)
janice.valls-russell (chez) univ-montp3.fr

Daniel Yabut
Ingénieur de recherche CNRS

Sonny Merchat
Technicien CNRS en informatique et audio-visuel


Printemps des Comédiens (PCM) :

Jean Varela
Directeur du PCM

Laurent Parigot
Directeur délégué du PCM

Martin Lorente
Administrateur du PCM


• sur la scène scientifique nationale :

– intégration au Réseau Thématique Plurisdisciplinaire du CNRS « Questions de recherche sur l’éducation » en avril 2021, plus spécifiquement dans l’axe 4, « Lien avec le terrain (lien sciences-société) » : Florence March, Adèle Mignard Mocellin, Janice Valls-Russell, Daniel Yabut

– participation de Janice Valls-Russell, Marie Vires (comédienne accompagnant le collège Escholiers de la Mosson), Muriel Bihr (enseignante de français au collège Croix d’Argent) et Adèle Mignard Mocellin à la journée d’étude « Enseigner Molière. La transmission d’un classique aujourd’hui » le 07 avril 2023

– atelier de Florence March et Adèle Mignard Mocellin pour « EthicHum 2023 : 5ème édition de l’école doctorale d’été des écoles doctorales 58 et 60 », le 20 juin 2023.

• sur la scène scientifique internationale :

– webinaire de Florence March et Janice Valls-Russell, sur invitation, organisé par l’université Notre-Dame (USA) (septembre 2021) : https://think.nd.edu/bq/lbc-3-2/

– webinaire de Florence March, sur invitation, organisée par le Shakespeare Institute (Birmingham University, Stratford-upon-Avon, R-U) (octobre 2021)

– webinaire de Florence March et Janice Valls-Russell, sur invitation, organisée par Nottingham Trent University (R-U) (mars 2022)

– Chapitre d’ouvrage de Florence March, « Shakespeare and Citizenship in France », dans Claire Hansen, Jacqueline Manuel et Liam Semler (dir.), Reimagining Shakespeare Education : Teaching and Learning through Collaboration, Cambridge, Cambridge University Press, 2023, p. 41-53.

– Chapitre d’ouvrage de Janice Valls-Russell et Perry Mills, « Edward’s Boys in the South of France: Inventing an International, Collaborative Ardenspace », dans Claire Hansen, Jacqueline Manuel et Liam Semler (dir.), Reimagining Shakespeare Education : Teaching and Learning through Collaboration, Cambridge, Cambridge University Press, 2023, p. 319-331.


• dans les médias locaux :

– interview de Florence March et de trois élèves du collège Fontcarrade par Radio Aviva (juin 2021)

Radio Aviva · CULTURE ET COMPAGNIE – FLORENCE MARCH, LOUISE, LINA, SHURA, PRINTEMPS DES COLLEGIENS – 150621

– article de presse dans Le Midi Libre (juin 2021)
https://www.midilibre.fr/2021/06/16/montpellier-le-theatre-ce-nest-pas-que-pour-les-vieux-et-les-riches-mais-aussi-pour-les-collegiens-9608925.php

– 2 articles dans le Journal ADN du Printemps des comédiens, par Adèle Mignard Mocellin et Florence March respectivement (juin et septembre 2021)
https://printempsdescomediens.com/revue/le-printemps-des-collegiens__671 ;

https://printempsdescomediens.com/revue/un-programme-de-recherche-collaborative-de-l-ircl-et-du-printemps-des-comediens__1402

– une émission de radio Printemps (juin 2021) consacrée à la « transmission » avec un volet dédié à « Shakespeare et citoyenneté »

• dans les médias nationaux :

– interview de Florence March à France Culture (11 juin 2021) 
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/affaire-en-cours/le-theatre-de-shakespeare-est-un-excellent-vecteur-de-citoyennete-8851349 

– article de Florence March dans le Journal de l’INSHS (CNRS) (juillet 2021) : p. 4-6 : https://www.inshs.cnrs.fr/sites/institut_inshs/files/download-file/lettre_infoINSHS_72.pdf

• prolongements :

– participation de Florence March et Adèle Mignard Mocellin à la table ronde « Sciences <=> Société » lors de la journée de lancement de l’Antenne montpelliéraine du Collège des sociétés savantes académiques de France le 09 juin 2023

– Dans le prolongement du succès rencontré auprès de ses élèves, un club théâtre a été créé par une des enseignantes engagées dans le projet, Muriel Bihr (collège Croix d’argent).

– Chaque année, des élèves qui ont découvert le théâtre par le biais de ce projet demandent et obtiennent leur inscription en classe de seconde option théâtre.

– En 2023-2024, L’IRCL met en œuvre le dispositif « Apprentis Chercheurs »


L’IRCL lance son dispositif « Apprentis Chercheurs » !

© Adèle Mignard Mocellin

En 2023-2024, L’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières (IRCL, UMR 5186 CNRS/Université Paul-Valéry Montpellier 3/ministère de la Culture) met en œuvre le dispositif « Apprentis Chercheurs » imaginé par l’association L’Arbre des connaissances. Il s’agit, avec ce dispositif, d’ouvrir les portes de notre laboratoire aux élèves du secondaire et de leur permettre de découvrir les métiers de la recherche publique.

Conçu par l’IRCL comme un prolongement du programme de recherche collaborative « Shakespeare et citoyenneté » inscrit dans le Pôle 3 « Dynamiques contemporaines des héritages », ce dispositif permettra à un collégien et un lycéen d’être accompagnés tout au long de l’année par des membres de l’IRCL dans l’exploration, en binôme, d’une question scientifique. Les apprentis chercheurs pourront ainsi découvrir de l’intérieur le monde de la recherche et être initiés aux méthodologies et aux protocoles scientifiques, à quelques outils techniques et critiques, ainsi qu’aux grands principes de l’intégrité scientifique.

Le binôme sera accueilli deux fois par mois le mercredi après-midi. Pour clôturer le dispositif, qui vise à ouvrir les horizons de la recherche au plus grand nombre, les apprentis chercheurs présenteront leurs travaux lors d’un mini-congrès à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 en juin 2024.


19 octobre 2023Réunion d’accueil des parents d’élèves à l’IRCL afin de leur présenter le dispositif
et distribution du « Carnet individuel du spectateur » aux élèves
17 novembre 2023Réunion de lancement avec les équipes pédagogiques et artistiques
9 décembre 2023Atelier collaboratif à l’IRCL mené par Koumarane Valavane
janvier-juin 2024Ateliers de pratique artistique dans les collèges
février-avril 2024Interventions des membres de l’équipe IRCL dans les collèges
14 mars 2024Journée d’accueil des élèves à l’IRCL
25-28 mars 2024Venue des Edward’s Boys : spectacle, séance questions-réponses
avril-mai 2024Journée découverte des coulisses et des métiers du théâtre au Domaine d’O
11 juin 2024Journée de restitution des travaux des élèves pendant le Printemps des Comédiens
juillet 2024 Réunion bilan avec les équipes pédagogiques et artistiques

https://youtu.be/oYlDi68I7LE

2020 – Shakespeare et citoyenneté

Simone Veil Camille / Claudel – Macbeth Matter
Croix d’Argent – Richard III

https://youtu.be/JEx0krtjpLs

2021 – Shakespeare et citoyenneté

Clémenceau – King Lear
Fontcarrade – Henry V

https://youtu.be/mRIUvOFHsXA

2022 – Shakespeare et citoyenneté

Escholiers – M. De Pourceaugnac
Croix d’Argent – l’École des femmes

https://youtu.be/gr6J1taKCHQ

2023 – Shakespeare et citoyenneté

Clémenceau – La nuit des rois
Escholiers – Le roi Lear